Emploi

Mariage pour tous, CDI pour personne

« Ce dont on se sert pour attirer et tromper »: définition succincte du leurre. De l’appât factice – dissimulant un hameçon – utilisé pour la pêche, au morceau de cuir rouge – garni d’un appât et figurant un oiseau – utilisé pour dresser le faucon, jusqu’au mariage pour tous afin de détourner de toute revendication ; l’analogie peut sembler a priori hasardeuse et pourtant… L’ouverture du mariage constitue un remarquable leurre idéologique et le poisson ce n’est pas moi, c’est vous. Morue ou turbo ? « Homophobe » criera le progressiste de gauche bien pensant, derrière son ordinateur, en lisant mon introduction.

Manifestement, donc, il n’y a pas de question plus importante et plus urgente que l’impérieuse nécessité d’ouvrir le mariage aux couples du même sexe. Peut-on encore en douter ou est-ce forcement de l’homophobie pernicieuse ?

inrock gay

« Tout est permis mais rien n’est possible », écrivait le sociologue français Michel Clouscard dans Le capitalisme de la séduction.

Le mariage pour tous mais le contrat à durée indéterminée pour personne ; le progressisme, quel admirable programme ; l’hégémonie du sociétal sur le social. C’est un lieu commun mais il convient de rappeler que la social-démocratie a abandonné il y a 30 ans les combats sociaux – et in fine la classe ouvrière – pour se tourner vers le féminisme hystérique, l’antiracisme folklorique… L’indécente réussite des manifestations sur cette question – qu’elles soient pour ou contre d’ailleurs – révèle assez largement la vacuité des débats publics. Obnubilé par cette question, le quidam se mobilise – avec force et bruit – sur cette thématique sociétale. Obéissant aux injonctions médiatiques et politiques, pour être dans le coup, le bougre se sent investi d’une mission. Il lutte avec ardeur pour le mariage gay alors qu’il brille par son absence sur toute une autre série de questions fondamentales.

On m’objectera que l’un n’empêche pas l’autre, mais quand l’autre masque l’absence de l’un, il convient tout de même de s’interroger. Régression sociale sans précédent, la décapitation du CDI apparaît totalement anecdotique et superfétatoire. Le contrat à durée indéterminée est, selon la commission européenne, trop protecteur et favoriserait la précarité. C’est un sophisme. Flexibiliser, assouplir le marché du travail, sécuriser les parcours professionnels, faciliter les licenciements et favoriser le chômage partiel ; jolie galéjade, assez opportune en période de crise. La finance et la commission européenne travaillent main dans la main pour la suppression de cette exception française depuis maintenant une petite décennie. Le sous-préfet Hollande exécute sans hésiter sous couvert de négociations entre syndicats. Le CDI s’intitulera « CDI de projet », avec à la clé une période d’essai illimitée, la possibilité de baisser le salaire, d’augmenter le temps de travail… Le CDI, fossile dépassé, sacrifié sur l’autel libéral-libertaire.

Le gay – prolétaire, précaire, smicard – pourra sans aucun doute se marier à l’Hôtel de ville mais, eu égard à son statut social, sa classe, dirait un marxiste, ne pourra pas adopter. Trop dur, trop long et surtout trop cher. Et c’est là que le bât blesse. Tenter d’obtenir une location ou un emprunt immobilier avec votre beau « CDI de projet » s’apparente à enseigner la guitare à un lépreu. C’est sadique.

 g envie de toi

Cette mascarade nous a été vendue par nos chers amis journalistes qui ont définitivement décidé de ne    plus nous informer. Démagogue, populiste, me dira-t-on. Je persiste et je signe. Écrire ou parler sans avoir quelque chose à dire – d’un tant soit peu intéressant – se révèle rapidement dénué de tout intérêt et laisse un arrière-goût de frustration. Broder, pisser dans un violon, enculer des mouches, enfoncer des portes ouvertes, appelez ça comme vous voulez ; mais il n’y a rien de plus exaspérant que de lire ou d’écouter des gens qui n’ont rien à vous dire.

Pour s’en convaincre, il suffit d’allumer son poste de télévision – pour que se déverse un torrent de boue – ou de lire la presse pour être submergé d’inepties qui à force d’être assénées et répétées se transforment immanquablement en parole d’évangile. Constat impitoyable qui ne favorise pas l’optimisme et la créativité. Bien au contraire. Cela provoque l’atrophie ou la panne. La panne – pas celle de l’entre-jambes lors d’une partie de jambes en l’air – mais plutôt celle de la feuille blanche. J’ai lutté mordicus contre celle-ci. Mon jet demeure spontané, instinctif, incontrôlable ; n’y voyez pas de référence libidineuse ou autre sous-entendu lubrique, sinon, le cas échéant, vous pouvez conclure à un cas caractérisé de perversité polymorphique névrotique . Diagnostic implacable.

Par Raf Ou PasLe Verbe Populaire

Publicités

10 réflexions sur “Mariage pour tous, CDI pour personne

  1. J’aime, j’aime, j’aime !
    Nous vivons les premiers instants de la fin de notre Etat-providence… il faut bien distraire la masse avec des débats stériles. Cela rappelle drôlement la loi sur la Burka pendant le règne de Sarko. Une minorité de minorités françaises qui pour le coup avait monopolisé plusieurs mois de débat. Les minorités ou le cache misère de la France …

  2. Comment oser comparer la loi sur le mariage pour tous et la loi sur la Burka? Il y en a une qui est liberticide et l’autre qui offre plus de liberté … .
    Dommage que ce texte sème la confusion et semble inopportun vu le climat actuel!

  3. A Mr ou Mme R. Je ne compare pas la nature de ces lois bien distinctes mais l’aspect en trompe-l’œil qui pour le coup est similaire. Et si comme pour la loi sur la burka, celle sur le mariage pour tous n’était que l’arbre qui cache la forêt ?
    Surmédiatisée, la fameuse burka a monopolisé le débat politique pendant plusieurs mois alors qu’ils existaient quelques 300 cas sur 30 millions de françaises. Et aujourd’hui on entend une cacophonie au sein de la classe politique française pour faire valoir le mariage pour tous plus spécialement le mariage homosexuel. Je veux bien que l’on demande une enquête sur le nombre d’homos qui envisagent ce mariage mais pour le peu qu’ils représentent ! Pendant ce temps, que se passe t-il ? Depuis moins d’un an dans les coulisses de la politique française, on fait signer le traité budgétaire européen, on fait sauter le CDI et à défaut d’une mobilisation massive l’aide alimentaire européenne risque d’être supprimée en février prochain. Et bien qu’il existe une montée spectaculaire de la pauvreté et de l’exclusion sociale en France cela n’alerte ni les merdias, ni l’opinion publique.
    L’essentiel du sujet traité dans cet article c’est la Précarité, et cela ne prête aucunement à confusion. Je pense que l’auteur s’en balance le cocotier du Mariage pour tous. Mais s’il faut en parler avec sarcasme pour se faire entendre et alerter l’opinion publique sur l’état de crise actuelle, je dis pourquoi pas. Bravo à l’auteur pour cette audace. En tout cas, moi, je vous ai compris.

  4. Pingback: Pourquoi je suis pour «le mariage pour tous» et que je milite pour «le mariage pour personne» | Maison des Potes Grand Lyon

  5. Pingback: Atelier artistique et émission radio : La Maison des Potes Grand Lyon en action | Maison des Potes Grand Lyon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s